Vous êtes à la recherche d’un stage. Vous avez enfin réussi à obtenir un entretien… Voici 20 questions/réponses sur les questions classiques auxquelles vous devez absolument vous préparer.

Le tout est de ne pas se laisser surprendre par une question classique à laquelle le recruteur attendra une réponse qui témoigne de votre confiance.

20 questions et réponses courantes pour les entretiens de stage

En quelques mots, qui êtes-vous ?

Il n’est pas facile de se définir en quelques mots. Et pourtant, savoir le faire vous sera très probablement utile dans de nombreuses situations, y compris les entretiens de stage.

Listez sur papier vos expériences professionnelles, académiques et extrascolaires, vos passions et hobbies, avant de les articuler dans un texte de 5 lignes maximum commençant par « Je suis Prénom Nom… ».

Pourquoi avez-vous choisi notre entreprise plutôt qu’une autre ?

Il s’agit d’une bonne question ! Ici, le recruteur cherche simplement à vérifier que vous n’avez pas choisi l’entreprise par défaut et que votre décision de faire un stage au sein de la structure est réfléchie et motivée. Rassurez-le.

Qu’avez-vous compris des missions de stage proposées ?

Si vous avez bien fait votre travail (et nous ne doutons pas que ce soit le cas), vous avez étudié l’offre de stage qui vous a été proposée et compris l’intérêt de ses missions. Reformulez l’offre point par point en structurant vos phrases comme suit :  » Si je comprends bien, il s’agit de réaliser telle ou telle tâche afin de… « .

Que diraient les personnes de votre entourage à votre sujet ?

« Il est vraiment drôle ! », « Elle est trop drôle ! », « On ne s’ennuie jamais avec lui… ». Non, non, le recruteur n’attend pas de vous que vous répondiez par ce type de remarque, très sympathique mais qui n’a rien à voir avec le stage proposé.

Identifiez les qualités que votre entourage apprécie chez vous et qui pourraient être utiles dans le cadre de l’offre à laquelle vous postulez : « C’est une personne consciencieuse », « Elle est sacrément bien organisée », « Il a toujours été curieux d’apprendre ». N’hésitez pas à illustrer ces qualités par des exemples concrets.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Cette question est intéressante pour le recruteur, mais aussi pour vous puisqu’elle vous permettra de faire un travail d’introspection très utile au début d’une carrière professionnelle.

Comme nous l’avons évoqué dans cet article dédié spécifiquement à la question  » Où vous voyez-vous dans 5 ans « , c’est une manière de rassurer le recruteur sur la cohérence de votre parcours et votre capacité à vous projeter dans les missions qui vous seront confiées.

Parlez-moi d’une expérience dont vous êtes particulièrement fier(e).

Veillez à choisir une expérience, professionnelle ou personnelle, qui vous sera utile pour votre future mission de stage. Cette question vise à identifier comment vous êtes capable de capitaliser vos acquis et de les utiliser à bon escient le moment venu.

Quel a été votre plus grand obstacle et comment l’avez-vous surmonté ?

Certes, ce n’est pas une question simple. Ici, l’idée est de démontrer comment vous avez pu transformer l’obstacle, a priori négatif, en une expérience positive et utile pour vos futures missions professionnelles.

Identifiez simplement une situation qui n’était pas facile à résoudre et montrez comment vous avez réussi à vous en sortir avec toutes les qualités nécessaires à l’époque… Et pour votre future expérience de stage !

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de formation ?

C’est ici que vous démontrez la cohérence de votre parcours scolaire et ce qui a motivé votre choix d’orientation. Démontrez en quoi la formation que vous avez choisie est en adéquation avec votre projet professionnel, c’est-à-dire la carrière que vous espérez mener à plus ou moins long terme.

Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

Cette question n’est pas évidente car, dans toute expérience professionnelle, vous rencontrerez les deux situations. Le recruteur le sait.

Plutôt que de fuir la question en ne choisissant qu’une seule des deux options, dites-lui que vous avez déjà été confronté aux deux situations et que l’une ou l’autre vous convient car elles s’appliquent à des contextes de travail différents. La variété n’est-elle pas une source de richesse ?

Profitez de l’occasion pour demander si les missions qui vous seront proposées seront orientées vers l’équipe ou l’individu.

Qu’avez-vous fait pendant ce vide dans votre CV ?

Il est possible que votre CV comporte une période d’inactivité apparente. Cela peut être le résultat d’un congé sabbatique, d’une recherche infructueuse d’un stage ou d’un programme d’alternance, ou de soucis personnels qui ont contraint votre CV à rester en veille…

Quelle que soit la raison pour laquelle vous n’avez rien indiqué sur votre CV, vous devez avoir une bonne raison d’expliquer cette période d’inactivité et d’apprentissage à valoriser. Votre voyage autour du monde vous a très probablement ouvert à de nouvelles qualités utiles dans le monde des affaires !

Que savez-vous de notre entreprise ? Et nos concurrents ?

Le secret pour répondre à cette question est d’être préparé. Cela peut paraître évident, mais de nombreux candidats arrivent encore à un entretien sans avoir fait un minimum de recherches sur les activités de l’entreprise et ses principaux concurrents.

La plupart des entreprises ont une section « À propos de nous » sur leur site web. Consulter la page Glassdoor de l’entreprise sera également très utile pour connaître la culture de l’entreprise et d’autres éléments comme sa politique de rémunération. Enfin, vous êtes libre de consulter le rapport social et environnemental de l’entreprise si elle en propose un.

Et si vous manquez encore d’informations, n’hésitez pas à entrer en contact avec les employés de votre école ou université sur LinkedIn pour leur poser vos questions. La plupart d’entre eux vous en seront reconnaissants.

Pourquoi vous et pas un autre candidat ?

La compétition est lancée ! Comme vous pouvez le constater, vous n’êtes pas le seul candidat interviewé pour ce stage. Néanmoins, ne doutez pas de vos qualités, qui sont sans doute aussi nombreuses que celles des autres candidats. Il s’agit ici de les mettre en avant de manière concrète, c’est-à-dire en illustrant chacune d’entre elles par un exemple concret.

Découvrez notre article entièrement dédié à la question « Pourquoi vous et pas un autre candidat ? » pour apprendre à vous vendre sans vous vanter.

Quel serait votre stage idéal ?

« Celui que vous proposez, bien sûr ! Si cette réponse est sur vos lèvres, précisez dans cette situation ce que vous attendez de votre prochaine expérience de stage. Découvrir tel ou tel métier, développer vos connaissances techniques dans tel ou tel domaine, parfaire votre argumentaire commercial grâce aux conseils et à l’expertise de votre futur tuteur de stage…. Indiquez les quelques raisons qui vous motivent à effectuer ce stage en entreprise.

Que pensez-vous pouvoir apporter à notre entreprise ?

La réponse à cette question tient en un mot : votre EXPERTISE. Bien que vous ayez très peu d’expérience en entreprise, vous avez déjà une expertise naissante. Pour la définir, je vous recommande de consulter le point numéro 3 de notre article sur le boosting de votre personal branding.

Ce stage est rémunéré au minimum légal de 3,90€ de l’heure. Est-ce suffisant pour vous ?

Dans cette situation, posez-vous deux questions :

Ai-je d’autres possibilités que celle-ci pour effectuer mon stage ?
Quelles sont mes dépenses quotidiennes pour vivre confortablement ?

Si vous avez d’autres offres fermes et plus intéressantes, n’hésitez pas à en parler au recruteur qui, s’il est vraiment intéressé par votre profil, pourra peut-être demander un effort à la direction.

Si ce n’est pas le cas, faites comme si la situation vous convenait et restez ouvert à d’autres opportunités mieux rémunérées.

Dans tous les cas, ne mettez pas votre qualité de vie entre parenthèses pour un stage sous-payé. Et si vous n’obtenez pas d’offre mieux rémunérée, n’hésitez pas à compléter vos revenus en vous inspirant de notre article sur comment trouver un job étudiant malgré le couvre-feu.

Citez 3 qualités et 3 défauts

C’est certainement LA question la plus redoutée par les candidats. Celle qui déstabilise, qui nous fait chercher au fond de nous-mêmes des défauts qui sont en fait des qualités comme  » trop perfectionniste « ,  » trop à l’aise à l’oral « …. Bref, trop parfait.

Bien qu’à mon avis et de l’avis de nombreux recruteurs, cette question ne devrait plus être posée, nous vous conseillons de scinder votre réponse en deux :

Sur les qualités, qui est une question fondamentale, répondez avec de vrais atouts validés par des expériences réelles ;
Sur les défauts, qui est une question de forme, répondez autant que possible avec humour ou autodérision.

Pour aller plus loin sur cette question, consultez notre article complet « Quelles sont vos 3 qualités et vos 3 défauts ».

Alors, on échange en anglais ?

Cette question, je ne la connais que trop bien pour l’avoir expérimentée en tant que candidat pour un stage chez Orano (ex-AREVA) il y a une dizaine d’années. Ma réaction ?

Gêne intense et goutte d’eau sur le front, pour ne pas dire stupeur et tremblements.

Moi qui n’avais pas une grande maitrise de l’anglais à l’époque, j’étais persuadé que cette question signerait la fin de mon processus de recrutement. Et pourtant, j’ai tenté tant bien que mal de m’en sortir en faisant le maximum avec mon anglais approximatif.

Ce qui m’a sauvé ? Ma bonne foi, arguant du fait que je comptais profiter de ce stage à dimension internationale pour améliorer mon niveau d’anglais.

Quand serez-vous disponible pour ce stage ?

Logiquement, votre date de disponibilité est déjà indiquée sur votre CV. Si ce n’est pas le cas, ou si le recruteur cherche à reconfirmer cette date, la question peut vous être posée.

Là encore, deux types de réponses s’offrent à vous :

L’approche qui vise à signer votre convention le plus rapidement possible, si vous n’avez pas d’autres pistes ou si ce stage est celui que vous voulez absolument ;
L’approche qui tend à différer si vous attendez d’autres réponses ou des entretiens pour des stages qui vous conviennent mieux.

Dans le premier cas, précisez votre disponibilité dès que possible et profitez-en pour demander quand votre convention de stage sera signée.

Dans le second cas, indiquez votre période de disponibilité et attendez que le recruteur revienne vers vous pour une éventuelle signature, en proposant une date limite qui coïncide avec vos autres réponses en attente.

Avez-vous d’autres pistes ?

En matière de recrutement comme ailleurs, la règle est « premier arrivé, premier servi ». Si votre profil a été retenu pour un entretien, c’est certainement un parmi tant d’autres. Il y a donc de fortes chances que d’autres entreprises souhaitent vous rencontrer et vous proposent de les rejoindre.

Si vous avez d’autres offres, n’hésitez pas une seconde à les mentionner clairement, en précisant même le nom de ces entreprises si elles sont concurrentes. Le recruteur n’aura d’autre choix que de prendre une décision rapide s’il ne veut pas vous voir partir chez la concurrence. Plus vous montrerez que vous êtes recherché, plus vous serez désirable !

Avez-vous des questions à nous poser ?

À la fin d’un entretien intense, voire émotionnel (voir le point n°17), vous pourriez avoir envie de quitter les lieux pour rentrer chez vous, prendre une bonne douche et regarder en boucle votre série Netflix préférée. Mais pas si vite !

Lorsqu’il s’agit de cette dernière question, il est toujours bon d’être un peu curieux. « Quel est l’âge moyen au sein de l’entreprise ? », « Qu’est-il arrivé à vos anciens stagiaires, quels postes occupent-ils aujourd’hui ? », « Dans combien de temps pensez-vous être en mesure de me proposer une réponse ? »…. Listez 3 à 4 questions que vous pourriez poser à la fin de l’entretien pour conclure votre échange de manière positive et rééquilibrer le jeu des questions.

Laisser un commentaire

Editorial Staff

Sur Night Fox Tips, les renards nocturnes partagent leurs meilleures astuces pour votre plus grand bonheur.